AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les top-sites

Partagez| .

RP - libre: La ville abondonné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Le protecteur



Walkeur le sanglant







MessageSujet: RP - libre: La ville abondonné Lun 18 Mai - 21:04

*Moi Walkeur je marchais depuis longtemps, je ne savais même plus où j'étais...
Ça fait longtemps que j'avais volontairement quitté ma meute et je ne savais plus où allait;
Je suis les limites de territoire, de différentes meutes depuis un moment,
Ne sachant pas où allais, je marche plongé dans mon esprit...
Des brides de souvenir me revenaient peu à peu, du temps où j'étais louvard, mon maître lui avait dit que si un jour j'avais des problèmes ou que j'avais besoin de trouver un endroit sûr il lui suffisait de suivre la limite entre le territoire des Cheyennes et des Apaches et qu'au niveau de leurs frontières communes avec les Chinooks je me retrouverais dans une zone neutre ou aucune meute n'a le droit de se combattre entre elle, le lieu de vie des vagabonds, parfait j'ai choisi d’en être maintenant.
Tien, une odeur familière, un cerf, pas loin, ça fait longtemps que je n'avais pas mangé aussi bien ça devrait me faire deux trois jours de marche, mais cela n'était rien sur les semaines que j'ai déjà passées à vagabonder.*
Pensa le loup blanc.

Walkeur s'approcha doucement de sa nouvelle proie, lentement, prudemment, le vent lui fouetter son visage...
Quand le vent changea soudainement de position le cerf; son magnifique cerf brun avec ses bois d'ambre, en bonne santé; sentie Walkeur, celui-ci sauta, il arriva de tout son poids sur le coup de l'animal et ne perdit pas son temps en lui sectionnant la jugulaire, après quelques secondes d'un combat gagné d'avance, avec une morsure bien placé, qui une trace bien visible dans le coup de la proie, qui se fit déplacer au couver des buissons.

Cela devait faire déjà trois jours, que Walkeur avait recommencé à marcher, une jambe de cerf arraché entre les crocs, comme seul réserve de nourriture qu'il pouvait transporter.
Il l’a vu entre deux buissons...
La ville abandonnée, enfin il était arrivé en sécurité, enfin c'est ce qu'il pensait, car après deux minutes de marche, il se retrouva face à deux vagabonds affamé prêt à tout pour se nourrir, d'une maigreur sans pareille, il ne n'avait pas dû se nourrir depuis plusieurs semaines, voir un mois.
Le premier devait avoir à peine avoir l'âge de prendre un rang dans une meute et vu son état et la lueur dans ses yeux il aurait peut-être fini Oméga avec son garrot de soixante centimètres pas un plus, le poil brin recouvert d'une armure extérieure de poil noir, les yeux Olive.
Tendis que le second était plus gros, avec un garrot de soixante-quatorze centimètres, le poil noir au reflet argenté, les yeux jaunes, pelage en bataille, à peine plus gros que l'autre sans doute l'Alpha entre les deux.
Tout deux des mâles à l'odeur que pouvait sentir Walkeur.

C'est mon jambon !
Prévenus Walkeur en se mettant en position défensive.

*S'il arrive, ils sont foutus, vaut mieux éviter le combat...
Mais je ne leur laisserais pas mon jambon.*

Le second Imposa une menace de mort à Walkeur s'il ne lui donné pas son morceau de viande,
il semblait aussi le plus bagarreur des deux, et prit la posture de domination.

*S'il croit que je vais me soumettre un se met la patte dans l’œil.*

Viens, je t'attends.
Proposa Walkeur pour changer de position et se mettre en posture de combat.
Le second loup grogna une insulte et fonça sur le loup blanc, ancien Lambda des Mohawks.

le second loup de combat lui sauta dessus, mais Walkeur esquiva et décrivit une avancée rapide en arc de cercle, avant de neutraliser le premier d'un coup de croc dans la nuque, tout en secouant la tête lui déchiquetant cette partie fragile et de l'immobiliser en déchirant les muscles des membres postérieures d'un coup de griffe profond à répétition, si bien que l'on dirait qu'un champ à y était labouré.
Pendant ce temps le second avait récupéré son esprit du choc qu'il avait pris sur la tête, ensuite, il avait mis un peu de temps avant de mettre à nouveau Walkeur dans son champ de vision et de retourner à l'attaque; cette fois Walkeur n'esquiva pas il se laissa propulser vers l'arrière et se retrouve dos contre terre sous son adversaire...
Il le regarda dans les yeux, son regard, avait changé il n'était plus le loup éviter le combat et son adversaire l'avait compris aussi, Walkeur se retourna mettant le second loup sous lui, celui-ci était tel un hypnotisé par la sauvagerie du sanglant, mais aussi par sa soif de sang, la mâchoire entrouverte, il abaissa sa gueule tout doucement avoir la caresse apaisante de la mort, il offrit tranquillement son temps pour atteindre le coup de celui qui l'avait provoqué, puis resserra affectueusement, comme pour dire merci ses crocs dans le coup de sa victime, son gibier, jusqu'à ce qu'il craque, mais il ne s'arrêta pas là il continua jusqu'à ce que sa mâchoire se referme et arracha un bout de chair que le sanglant, avala.
Il se retourna toujours en état de son second caractère, il apporta entre ses crocs le premier loup en très mauvais état dans la ville, sous les yeux de tous les autres vagabonds et membres de meutes présents, ils le regardèrent tous déposer cet être blésé, mais encore en vie devant la statue de la fontaine sacrée, tous maintenant savaient à qui ils avaient à faire pas à un simple vagabond, mais bien à un combattant hors pair...
Tous sont à présent prévenus, suivrait vous ce loup, pour savoir qui il est ou bien l'éviterez-vous?
Car comme vous l'avait vu dans ses yeux, il va tenter de trouver un abri pour se reposer et redevenir le bon loup blanc que sa seule son ancienne meute connaissait.

A vous de choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Silent Requiem







MessageSujet: Re: RP - libre: La ville abondonné Mar 19 Mai - 12:14

La ville abandonnée
Pv. Walkeur le sanglant & ???


Silent Requiem se retrouvait à nouveau sur les terres neutres, mais cette fois-ci, ce n'était pas par simple plaisir personnel. Quelques jours plus tôt, alors qu'elle avait accompagné quelques loups sur les limites du territoire Apaches, la femelle avait perçu, comme les autres, l'odeur d'un étranger qui, à plusieurs reprises avait manqué de franchir les limites séparant terres Cheyennes et Apaches. Comme il n'appartenait pas à la meute et qu'il ne semblait pas non plus appartenir à celle des Cheyennes, la louve blanche en avait très vite tiré la conclusion que c'était un loup errant, un vagabond qui avait du passer par là en quête d'une proie à chasser. Sauf que les proies étaient sous la "juridiction" des meutes par ici et qu'elle savait d'avance que son alpha n'apprécierait pas ce genre de choses. Les Apaches avaient déjà assez de mal à se nourrir comme ça, il était tout bonnement hors de question que d'autres viennent se servir et se gaver.
Et en effet, ce dernier n'avait pas été très heureux de l'apprendre. Malheureusement, il était trop occupé en ce moment par les préparatifs concernant l'échange de certaines femelles pour s'en occuper lui-même. Quant au compagnon de Silent Requiem, il avait également beaucoup à faire et ne pouvait pas se permettre de quitter son poste et ses tâches, sous peine d'être réprimandé par Lune Rouge. La louve s'en chargerait donc seule. Ce n'était pas une expédition punitive, elle devait simplement faire comprendre au vagabond la situation et s'assurer qu'il ne remettrait plus une seule de ses pattes dans le coin. Rien de bien méchant et elle espérait que ce dernier ne soit pas borné, sinon, elle serait contrainte d'utiliser la force et elle n'avait pas vraiment envie de se battre. En fait, elle n'en avait même pas envie du tout.

Elle avait pisté la trace du loup jusque plus loin où elle avait découvert le cadavre d'un cerf. Celui-ci, à peine dissimulé avait été abandonné sous des buissons. Il restait encore de la viande dessus, mais le cerf n'appartenait pas aux Apaches et elle jugea imprudent de se nourrir d'une bête qui ne venait pas de ses terres. Elle le laissa donc là, au bon soin de futures charognes. Cependant, la carcasse lui avait apprit quelques petites choses sur la corpulence du vagabond. Elle doutait de plus en plus sérieusement d'avoir affaire à une femelle, vu la taille des crocs qui avaient enserrés le coup de l'herbivore. De la même façon, l'animal avait mangé à sa faim et avait emporté avec lui un membre de sa proie, sûrement comme réserve. Elle se retint de sourire, trouvant cette traque de plus en plus simple. A croire que l'autre faisait tout son possible pour ne pas dissimuler sa présence.

Silent Requiem arriva à la ville abandonnée après quelques jours de marche et alors qu'elle venait à peine d'entrer dans cette dernière, une foule d'information la heurtèrent de plein fouet. L'ouïe en premier. Elle entendait le grondement sourd de plusieurs loups, sans doute en train de se battre et elle devina la présence du vagabond qu'elle pistait depuis quelques jours déjà. Elle ne les voyait pas, mais elle pouvait clairement imaginer la scène grâce à son ouïe. L'un d'eux dominait les autres, largement. L'odorat vint ensuite puisqu'elle commença à percevoir l'odeur du sang. Il y avait des blessés, sans aucun doute. Sa curiosité l'emporta sur sa sagesse et elle s'aventura, la queue bien haute, en direction de tout ce boucan, se demandant combien il y avait eu de mort. Pure curiosité lupine. Elle croisa la route d'un vagabond, filant la queue entre les jambes et se demanda ce qui pouvait bien faire fuir son congénère solitaire.  
Au détour d'un carrefour, la belle comprit enfin ce qu'il se tramait. Le vagabond qu'elle pistait depuis quelques jours déjà venait de déchiqueter un loup et l'autre, plus loin, ne semblait pas en meilleur état. Elle n'en fut pas réellement surprise et pas le moins du monde étonnée. C'était la dure loi de la jungle, ou plutôt de cette ville qui imposait pourtant une certaine neutralité. Elle n'aimait pas qu'on tue d'autres loups, surtout ici. Mais elle n'était pas sur ces terres et n'avait pas le pouvoir d'intervenir. Elle se contenta donc de trottiner jusqu'au loup gravement blessé, mais toujours en vie et s'approcha respectueusement de lui. Elle avait toujours été très à cheval avec ça ; le respect. Elle le renifla. Il ne passerait sans doute pas la nuit, pas avec le ventre vide, pas dans cet état. Sans la moindre pitié, elle releva la tête, hésitant à abandonner la créature à son triste sort. Car elle savait déjà qu'au moment où elle le laisserait de côté, l'animal serait dévoré par des vagabonds désireux d'enfin manger quelque chose. Congénère ou pas. Elle souffla. Elle n'aimait pas ça du tout, mais elle n'avait pas le choix. Elle lécha le museau du loup et l'abandonna là, avec un léger pincement au coeur. C'était comme perdre un frère. Presque, tout du moins.
Elle rattrapa sans se fatiguer le vagabond qu'elle cherchait et le héla :

" Un nouveau shérif en ville ? On peut dire que tu fais fort ! "

Ca n'était pas très réfléchis, mais Silent Requiem avec toujours était cynique et agissait parfois par instinct, sans chercher à réfléchir. C'était un peu ce qu'elle venait de faire, là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hunterrpg.skyrock.com/

Le protecteur



Walkeur le sanglant







MessageSujet: Re: RP - libre: La ville abondonné Sam 23 Mai - 15:28

La ville abandonnée
Pv. Silent Requiem & ???

C'est rare que Walkeur cherche à captiver l'attention de qui que ce soit, mais vu qu'il avait déjà fait un combat avant d'arriver en ville contre des vagabonds il a préféré marquer les esprits un grand coup avant d'aller plus loin dans son implantation dans ce qui allait devenir son futur lieu de vie. Bon le sanglant était aussi apparus, mais cette fois-ci il avait réussi à influencer le sanglant comme il l'appelait, il avait fait en sorte de prendre de nouveau le contrôle en le calmant grâce à une petite berceuse, peu à peu son taux d'adrénaline s'était abaissé et en plus le meilleur c'était que savait eut l'effet d'une poignée de lycoperdons, des champignons hypnotiques, donc il avait endormi ses instincts tandis que la partie mentale que contrôler encore Walkeur, ainsi est grâce à cette méthode il avait réussi à prendre le dessus...
Mais est-ce que cela marchera la prochaine fois?
Il avait un doute et ne voulait pas tenter ceci, par contre son choisit de ramener le bléser ici avait marché, il avait attiré tous les regards comme prévu, tous les regards s'étaient tournés vers lui tenant le loup par sa nuque lacéré par propre ses crocs, mais maintenant un orage approché il fallait se trouver un abri.
Walkeur avait vu en arrivant une grotte plutôt bien cachée dans les broussailles et des arbustes au feuillage épais, s'il avait pu la voir c'est grâce à un petit rongeur qui avait fait boucher une des branches qui l'ont caché, ceci avait attiré l'attention curieuse de Walkeur et lui permit, dans un champ de vision de l'ouverture sous la petite colline.
Walkeur tourna la tête, il était épié il le savait, mais rien de tel que ma crainte pour éloigner leur futur danger de du père de ses compères et surtout pour garder une certaine tranquillité d'esprit sur le nombre de ce qu'il voudrait l'affronter, vu l'état dans lequel il a ramené le premier loup.

*Bon maintenant que j'ai réglé le souci de l'entrée dans la ville et que tout semble aller bien,
faut que j'aille détendre le sanglant sinon mon adrénaline ne diminuera jamais...
Et au passage faut que je trouve un endroit pour ne pas me prendre cet orage sur le museau.
Heureusement il n'y a aucun Mohawks,
je n'aurais pas à me justifier de ma présence ici...
Attends, c'est quoi ça?*

empreinte, une femelle Apaches, A vu de nez...
Walkeur se rendit compte qu'il avait été suivi, bien trop tard, il se rappela rapidement qu'il avait traversé l'espace restreint entre les territoires de meute des Cheyennes et des Apaches sans trop avoir fait attention de laisser aucune trace sur son passage: malgré ses talents d'infiltration, sans doute à cause de son empressement de vouloir quitter sa meute au plus vite pour ne plus représenter un danger pour elle, il se rappela aussi du cerf qu'il avait abandonné sans le cacher parfaitement de peur que son retard de quelques jours auraient permis à d'éventuelles membres de son ancienne meute se soit mis à sa poursuite...
Enfin il se rendit compte que sans le faire exprès il leur a rendu la tâche plus facile au Mohawks de le retrouver, mais vus la marque ils n'avaient pas prévu de le déranger pour l'instant, il sursauta quand celle qui l'avait traqué arriva à son niveau et lui lança une remarque:

" Un nouveau shérif en ville ? On peut dire que tu fais fort ! "

Vu les mots utilisé ceci était plus instinctif que réfléchit, enfin quelqu'un qui allait droit au but, pour une fois qu'ont ne choisis pas ses mots pour lui parler, Walkeur savait maintenant qu'il n'était pas si connue en tant que combattant que dans son ancienne meute, enfin si peut-être chez les lambda.

Je l'avoue j'y suis allé un peu fort...
Mais je ne suis pas venus ici pour faire ma loi, je veux juste,
me trouver un nouveau chez moi.
Avoua Walkeur,
avant né rajouté que s'il le faut il défendrait jusqu'à la mort.

La pluie commença à tomber par grosse goûte, laissant le pelage blanc de Walkeur s'aplatir, épousant les formes de sa musculature taillée pour le combat, tel un rempart offert à plus faible et à ses alliés, mais Walkeur comme à son habitude marcha d'un pas lent, mais assuré, sous le torrent qui amplifiait de minute en minute, mais, surtout que pour lui il n'y avait rien de tel pour nettoyer l'esprit et l'âme.

en fait,
j'ai fait quoi pour que tu sois sorti de ton territoire pour venir me voir?
Je croyais que les Apaches et Cheyennes étaient trop occupées par l'échange de louve pour pouvoir venir jusqu'à moi,
juste parce que j'ai suivit leur frontière?

demanda Walkeur qui se doutait déjà de la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Silent Requiem







MessageSujet: Re: RP - libre: La ville abondonné Sam 6 Juin - 17:15

La ville abandonnée
Pv. Walkeur le sanglant

Silent Requiem se tenait désormais face au loup blanc. Il n'était pas plus grand qu'elle, elle avait quelques centimètres en moins, tout au plus et le détaillait du regard. Ce n'était pas un loup taillé pour la vitesse contrairement à elle, mais plus un combattant. Un de ses gros malabars que l'on place en première ligne dans des affrontements entre meutes. Une bête sans doute un peu plus grosse que les autres d'ordinaire, mais qui semblait, d'après son pelage terne, ne pas avoir eu le temps de s'occuper de lui depuis quelques jours au moins. Elle analysa sa façon de réagir, comment il la fixait, puis, elle entendit sa voix. Elle grimaça intérieurement en entendant cette dernière. C'était tellement étrange. Le timbre était tellement grave, tellement consonant de violence qu'elle se demanda un instant qui il était réellement. Avant que le vent tourne et que son odeur ne lui parvienne. Ce n'était pas un simple vagabond, c'était un déserteur. Elle se retint de toute remarque à ce sujet, car elle s'en fichait comme de la première brindille sur laquelle elle avait posé une patte et se contenta de répondre promptement :

" En effet. Tu y es allé fort. Aucun loup ne mérite de mourir. Tu aurais simplement pu leur demander d'attendre tes restes. "

La voix de la louve était très solennelle, comme si elle pleurait déjà les deux loups et, c'était réellement ce qu'elle faisait. En silence et bien qu'elle n'exprima aucune marque d'affection pour ces inconnus, elle leur manifesta quelques prières et songea un instant que Fenrir devait veiller sur eux. Elle n'aimait pas la mort et ne l'avait jamais aimé. Du moins, depuis que son père avait disparu, elle ne souhaitait plus voir quiconque mourir. C'était naïf et utopique, mais c'était sa vision des choses. Pour elle, on ne pouvait mourir que de vieillesse.
Le ciel également sembla pleurer, car subitement, elle senti une goute s'écraser sur son flanc gauche, bientôt suivit d'une multitude d'autres perles translucides. C'était très beau à voir. Le ciel s'était couvert en un rien de temps et semblait plus menaçant. D'un pas fluet et gracieux, Silent décida de se joindre à l'autre loup et de le suivre, car la conversation était, pour elle, loin d'être terminée. Elle ignora l'eau qui venait maintenant lécher son corps et écouta le loup en se retenant de geindre. Sa voix était décidément inhabituelle, même pour elle.

Tu as manqué d'entrer à plusieurs reprises sur nos terres. Je suis ici en guise d'avertissement. Nous ne voulons plus que tu remettes une seule de nos pattes chez nous. Je suis censée te le dire gentiment, mais ce n'est pas dans mon habitude d'être trop gentille.

Elle le regarda du coin de l'oeil, méfiante. Il était curieux qu'un déserteur sache autant de choses sur les échanges de femelles et cela voulait probablement signifier que le loup n'avait quitté sa meute que depuis peu de temps. Elle n'aimait pas les déserteurs, toujours trop impulsif et incontrôlable, mais elle ne chercherait pas à savoir pourquoi il était parti, elle voulait juste faire passer un message de la par de la meute et de l'alpha des Apaches. Car c'était un peu son rôle en tant que Bêta. Elle fut tirée de sa rêverie par la présence d'une grotte non loin d'eux. L'abris idéal pour attendre que l'orage ne passe. Ravie, elle hâta le pas et après avoir retiré quelques branchages gênants de ses crocs, elle se secoua et entra à l'intérieur, se laissant tomber au sol silencieusement. Là, elle continua de fixer le loup blanc et songea qu'il n'était pas bien élevé de ne pas se présenter.

" Je suis Silent Requiem, bêta des Apaches. C'est pour cette raison que je suis là. Quant aux histoires d'échanges entre meutes, elle ne te concerne pas. A moins que tu ne fasses partie d'une meute évidemment..."

Ses yeux olives brillaient de ruse et elle eut envie de sourire, mais se retint, par respect pour l'autre loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hunterrpg.skyrock.com/

Le protecteur



Walkeur le sanglant







MessageSujet: Re: RP - libre: La ville abondonné Lun 27 Juil - 18:11

Walkeur marchait calmement il fessait un détour pour aller vers la grotte, mais bientôt l'odeur d'une Apache lui fut apportée par le vent qui lui fessait front en se concentrant un peu plus il put distinguer que c'était une femelle, mais le plus étrange était l'odeur de tous ces vagabonds qui l'épiaient, il y en avait plus que le loup blanc pense.
La louve Apache arriva sans difficulté à sa hauteur vu qu'il avait ralenti le pas une fois la louve Apache devant lui il l'a vu l'analysé de ses yeux verts olive; par réflexe tous les muscles de Walkeur c'étaient contractés au maximum, une vieille habitude qu'il avait prise quand quelqu'un voulait trouver ses faiblesses, pour l'intimider celui-ci.
Walkeur, regarda, la louve blanche en face de lui, de façon à localiser ses forces et faiblesse, une vieille habitude de combattant avant la charge, pour choisir sa cible:

*Une jeune louve blanche,
elle est plus petite que moi et surtout plus affinée,
surement pour un rang ou la vitesse compte plus que la force,
sans doute une Kappa...
Mais qu'est-ce qu'une Kappa ferait ici...*

En effet. Tu y es allé fort. Aucun loup ne mérite de mourir. Tu aurais simplement pu leur demander d'attendre tes restes.

Cette phrase le sortis de ses pensées, il se remémora le combat de tout à leur, un loup mort et un autre devant la statue de Fenrir qui devrait bientôt rejoindre son confrère.
Walkeur n'était pas fier de sa démonstration, le sanglant avait fait surface trop vite, il a pensé quand immobilisant le plus faible il aurait pu le sauver, mais il ne connaissait pas encore assez ses limites.
Cette réflexion le laissa dans ses pensées, c'était assez visible il avait levé la tête et titubait légèrement la queue trainant au sol.

*Sa voix...
elle est trop solennelle,
surement n'a-t-elle pas approuvé le comportement de sanglant...
Tien en parlant de lui il a fini par repartir, tant mieux, il a fait assez de victimes comme ça...
Bon enfaité vus sa voix ce n'est pas une Kappa,
mais plus un bêta

Walkeur lança un regard en arrière il avait repris ses esprits, tout son corps avait repris l'assurance normale des Lamba; il ne trouva pas quoi répondre à l'Apache il ne savait pas quoi dire de plus et ne voulait pas envenimer la situation.
Les pas de la louve blanche accélèrent elle dépassa Walkeur plutôt rapidement pour se créer un passage dans les buissons et les arbustes pour ensuite rentrer au sec dans la grotte qu'avait repérée plutôt Walkeur puis quelques instants plus tard...
L'ancien Mohawk rentra à la suite de la Louve des Apaches dans la caverne sans se presser, mais lui il passa par la végétation sens prendre le temps de se créer un passage laissant le camouflage de la grotte presque intacte, une fois à l'intérieur il examina les alentours, à première vue c'était une grotte de bonne taille sans doute pouvant contenir cinq loups; la seule chose qui manquée aurait été un petit point d'eau; il se retourna et regarda la louve blanche qui venait à peine d'entrer, qu'elle se présenta:

" Je suis Silent Requiem, bêta des Apaches. C'est pour cette raison que je suis là. Quant aux histoires d'échanges entre meutes, elle ne te concerne pas. A moins que tu ne fasses partie d'une meute évidemment...

Walkeur était peut-être un démon de l'extérieur, mais il cachait un ange...
Prêt à tout pour protéger ses amis et ses compagnons.
Et de toute façon s'il était aussi renseigné c'est parce qu'il s'est proposé comme garde du corps pour son Alpha, il c'était renseigné sur chaque lambda, Alpha et femelle qui pouvait si trouver, il connaissait chacun de leur point faible et de leur point fort, le plus dur c'est qu'il n’avait de demander à son Alpha... Il avait dû fuir.

"Destin à deux balles...
Pourquoi lui et pas moi...
Je lui fessais entièrement confiance,
et il l'a fait ressortir pour me retourner contre les autres...Personne ne peut le contrôler...
Qu'avait-il en tête? En le provoquant...
Bon Fenrir j'espère bien que ton choix est le bon..."

Walkeur donna la pareille à la louve qui disait se nommer Silent Requiem.

Je suis Walkeur...
Le sanglant, ancien lambda des Mohawks, pour vos frontières si je ne l'avais pas fait j'aurais mis ma meute en danger, je ne peux en dire plus c'est personnel.
Et pour l'échange entre meutes c'est juste que ça m'a arrangée sur le moment.

Sa voix s'était adoucie, d'une chaleur protectrice et douce, sous la forme d'un murmure qui résonne dans toute la caverne, puis Walkeur se remit sous l'orage, assit, le museau vers le ciel, le dos droit, il était en position pour hurler; mais n'en fit rien il ne profita du déluge pour se purifier en profondeur, avant de reprendre la parole.

Sinon tu n'es pas revenus jusqu'ici uniquement pour la frontière?
Je me trompe?
De toute façon je ne crois pas que tu peux sortir sous cet orage sans tomber malade, la première fois je me suis retrouvés cinq jours dans la tanière à ne pas pouvoir bouger?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: RP - libre: La ville abondonné

Revenir en haut Aller en bas

RP - libre: La ville abondonné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Libre] La ville aquatique
» [Libre] La ville mortuaire...
» Ville animée [Libre]
» Promenade en ville ( libre ) suite
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Territoires :: ☾ Territoire Neutre - La Ville Abandonnée :: La Fontaine Sacrée-