AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Les top-sites

Partagez| .

Seul au monde ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Widiuck







MessageSujet: Seul au monde ? Lun 15 Juin - 21:18

Widiuck avançait d'un pas lent entre les débris. Il avait repéré le bâtiment et n'avait cessé de s'en rapprocher depuis. Et voilà que maintenant, ce qui semblait être une usine se dressait de toute sa hauteur devant lui. Le loup contourna un trou béant et se faufila à l'intérieur. Il faisait sombre, et les yeux de Widiuck mirent un certain temps pour s'habituer à la luminosité.
Le loup était fatigué : son poil était sale et collant par endroits, ses coussinets le faisaient souffrir. La route n'avait pas été des plus agréables, et le canidé n'aspirait qu'à aller se coucher.
Mais l'endroit était-il sûr ?
Les plaies des derniers affrontements n'étaient pas encore totalement refermées, et Widiuck ne se sentait peut-être pas capable d'en mener un nouveau.
Il avança dans les profondeurs obscures, à l’affût du moindre bruit, de la moindre odeur, la truffe en l'air. Il n'y avait pas de vent, mais il lui semblait entendre quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La conteuse

avatar

Nymeria







MessageSujet: Re: Seul au monde ? Lun 15 Juin - 21:37

Nimeria était allongée sur une vieille poutrelle, en hauteur, de l'usine désaffectée. Quand elle n'était pas entrain de squatter une meute, elle venait ici pour tenter d'imaginer de nouveaux contes à profusion. Il faut dire que l'endroit était propice pour les histoires les plus glauques et les plus effrayantes. Mais ce genre de récits ne se racontaient qu'aux anciens et quelques fois, à certains combattants. Elle arrivait, seulement avec sa voix, à faire imaginer à ceux qui l'entendaient les créatures diverses qu'elle inventait, le soir, généralement, et quelques fois en plein jour, seule, dans cet endroit paraissant hostile.

La pièce ou elle se trouvait, ou plutôt le gigantesque hangar abandonnée, était plongé dans le noir, ou presque, il suffisait que ses yeux s'adaptent. Et à la longue, ses yeux s'étaient adapter. Elle en avait vue des endroits sombres durant ses voyages. Et des plus dangereux que celui ci. Elle n'était pas une trouillarde, loin de la, et aimait bien être dans des lieux sombres, généralement étroits, même si elle appréciait aussi des lieux comme celui ou elle se trouvait à l'instant. Cela lui permettait de réfléchir, et, elle n'aurait su dire pourquoi, lui procurait un sentiment de sécurité, dans les ténèbres. Peut être que cela venait de sa vie a tout le temps voyagé, parfois sans aucune promesse de lendemain. Mais cela ne la gênait pas.

Alors qu'elle réfléchissait, elle sentie une odeur étrange. C'était un loup. D'après son odeur, il n'était pas d'une des meutes, mais plutôt un vagabond, comme elle. L'air sentait la fatigue du loup en question. Et aussi l'odeur de blessures pas encore cicatrisés, récentes. Sans faire le moindre bruit, ayant appris à se déplacer silencieusement sur ses poutres branlantes, elle se plaça au dessus du loup. Qu'il était maigre ! Il ne semblait avoir que la peau sur les os.

Elle fit demi tour et descendit de la poutre grâce à un ensemble de vieilles caisses délabrés, en silence, doucement. Le loup n'avait pas bougé mais ne semblait pas en état de se battre. Elle s'avança lentement vers lui, n'ayant pas l'air menaçante, observant le loup du regard. Qu'il est famélique, pensa-t-elle. Il a l'air vraiment mal en point et très fatigué ! Comme toujours dans certains moments, son esprit se mit à réfléchir aussi vite qu'un éclair traversant un ciel orageux. Il songeait à faire une histoire, un conte, un récit de cette rencontre étrange. Sa suffit ! Il faut que je me calme ! se réprimanda intérieurement Nymeria. Certes, je suis une conteuse, mais je suis avant tout une louve vagabonde qui aide ses semblables en cas de besoin... et ce loup à besoin de mon aide !

Elle fit quelques pas à la lumière et prit l'air le plus amical qu'elle pû, regardant le loup en question un peu plus nettement. "Qui est tu ?" demanda-t-elle. "Tu a vraiment l'air mal en point... veux tu te reposer ?" le questionna-t-elle. "Tu n'a rien à craindre de moi, je suis une vagabonde, tout comme toi" ajouta-t-elle au cas ou. Elle s'assied dans la lumière pour laisser le loup l'observer à son aise et le fixa calmement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Akhela







MessageSujet: Re: Seul au monde ? Lun 15 Juin - 22:06

* saleté d'os je te jure par le grand Fenrir que tu lâchera avant moi ! *

Caché dans un recoin sombre de la vieille usine, lieu de rassemblement des vagabonds, cela faisait bien une dizaine de minutes qu'Akhela était en train de ronger l'os d'une carcasse qu'il avait réussi à chiper à un loup plus jeune que lui. Il essayait tant bien que mal de casser l'os pour atteindre la moelle qui était la partit que notre loup préférais manger. Mais à son grand malheur cet os était plus solide qu'il ne semblait l'être. Mais Akhela était patient et un craquement fini par se faire entendre.

- AH AH JE T'AI EU !

Le cri de victoire du loup gris résonna à travers les pièces qui l'entourait. Surprit par cet écho non désiré, Akhela se plaqua rapidement au sol.

* Gros malin maintenant, tout les autres vont rappliquer vers toi et tu va devoir défendre chèrement ton bout d'os. *

Et il avait bien raison car une douzaine de secondes plus tard, deux loups se dirigèrent vers sa cachette, la bave aux lèvre et le regard menaçant. Notre ami à quatre pattes saisit très vite sa proie dans sa gueule et partit en courant droit devant lui.

- Ch'est le moment de faire parler tes pattes et ta vitesshe Akh, montre leur che que tu vaux à la courshe s'encouragea Akhela tout en gardant son morceau de viande et d'os dans la gueule.

Il arriva dans une pièce en courant toujours et passa à toute vitesse entre deux loups qui se faisaient face à face et n'eut le temps que de lancer un " désolé, je ne fais que passer " très rapide. Malheureusement pour lui, l'os qu'il tenait entre ses crocs tomba et il se prit les pattes dedans ce qui l'envoya en glissade jusqu'à un tas de bois qui tomba sur lui sans lui faire trop de mal heureusement pour lui.

* Je crois que je les aient semé *

En dehors des deux loups qu'il avait frôlé, il n'y avait personne d'autres dans la pièce. Mais prudent Akhela attendit avant de sortir, préférant voir le comportement des deux inconnus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Widiuck







MessageSujet: suite Lun 15 Juin - 22:28

Widiuck fit volte-face, et constata qu'une louve noire et blanche se dirigeait vers lui. Elle ne semblait pas menaçante, et ses paroles se voulaient certainement apaisantes. Pourtant, un grondement naquit dans la gorge du jeune loup, comme par automatisme. Ses crocs se dévoilèrent, et il resta un moment immobile, à regarder l'inconnue.
Qui es-tu ? Demanda t-elle. Tu a vraiment l'air mal en point... veux tu te reposer ? Tu n'a rien à craindre de moi, je suis une vagabonde, tout comme toi

Widiuck ne répondit pas tout de suite. Il jaugeait sa potentielle adversaire, sur la défensive. Elle se montrait rassurante, mais peut-être n'était-ce qu'une façade ? Il n'était jamais bon de d'accorder sa confiance trop tôt. J'ai si souvent été déçu... Et pourtant, elle lui promettait du repos, et c'est ce qu'il souhaitait réellement n'est-ce pas ?

Perdu dans ses pensées, le canidé brun sursauta lorsqu'il entendit un brouhaha invraisemblable, plus loin dans l'entrepôt. Un bruit qui ressemblait à une course poursuite. Il ne manque plus que d'autres loups. Ragea intérieurement Widiuck.
Une tornade grise passa à sa hauteur, s'excusa brièvement avant de continuer son chemin. Il portait dans sa gueule un morceau de viande, qui fit saliver Widiuck. Il n'avait presque rien avalé depuis des jours, et la faim le tenaillait. Y avait-il assez à manger pour tout le monde, ici ? La louve noire et blanche ne semblait pas être trop maigre, mais cela valait-il pour tout le monde ?

Je m'appelle Widiuck se présenta finalement le loup, d'un ton froid.Et toi, qui es tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La conteuse

avatar

Nymeria







MessageSujet: Re: Seul au monde ? Mar 16 Juin - 22:12

Nymeria entendit le loup grogné, montrer les crocs, retroussés les babines. Elle ne broncha pas d'un poil. Ce loup pensait surement pouvoir la battre au combat, mais, cela se voyait, il n'en avait pas la force pour l'instant. Il se méfie de moi, j'en suis sure... Le loup beige et noir la regardait, ayant l'air un peu, beaucoup menaçant. Mais elle avait l'habitude de ses regards, de se faire dévisager, et pas toujours très chaleureusement.

C'est alors qu'elle entendit un formidable remue ménage venant du fond de l'usine. Elle était pourtant persuadée d'être seule, comme toujours. D'après les bruits, elle en déduit que des choses plus ou moins lourdes tombaient sur le sol. Des jappements et des hurlements de loups peu amicaux résonnait à ses propres oreilles. Elle avait toujours eu une ouïe très fine, très développé.

Peu de temps après tout ce bruit, un éclair gris d'une rapidité surprenante passa entre le loup et elle. Les jappements continuaient, signe d'une course poursuite, mais les loups ne surgirent pas. Elle ne savait pas ou ils étaient passer, elle les entendait toujours, mais le bruit semblait s'atténuer petit à petit.

Quand l'éclair passa, elle vit que c'était un loup. Et une délicieuse odeur effleura ses narines. Une odeur d'os alléchante. Savoureuse. Elle repoussa cette odeur dans un coin de son esprit. Elle n'avait pas vraiment faim, elle mangerai plus tard. Elle arrivait à se débrouiller plutôt facilement pour chasser et se nourrir, quand elle n'était pas dans un groupe de loups ou une meute.

Elle reprit ses esprits rapidement. Le loup en face d'elle prit alors la parole, d'un froid, glacial, gelé : "Je m'appelle Widiuck, et toi, qui es tu ?" Elle le regarda un moment avant de lui répondre à son tour : "Je m'appelle Nymeria" Elle ajouta : "Je suis une conteuse, je passe dans différentes meutes pour raconter des récits, des histoires..." Elle le fixa un instant et termina : "Tu n'a rien à craindre de moi, j'ai vue bien pire ! " Elle s'assied sur le sol de l'usine et le regarda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Widiuck







MessageSujet: suite Mar 16 Juin - 22:35

Widiuck resta un moment interdit.
Nyméria... Répéta-t-il comme pour lui même. Ce nom ne lui disait rien, et le visage de la louve non plus d'ailleurs. Il était presque certain de ne pas l'avoir déjà rencontrée. Widiuck était tenté de se laisser aller, de peut-être même engager une discussion " amicale " avec cet individu.
Eh mon vieux, qu'est-ce qu'il te prend ? Ressaisi toi ! C'est une étrangère, et tous les étrangers sont dangereux.
Le canidé secoua la tête comme pour chasser ses pensées. Ces temps-ci, elles obstruaient son cerveau, bouchaient ses neurones, l'empêchaient de réfléchir convenablement. Il fallait toujours tout calculer, tout prendre en compte.
Et ce petit jeu commençait à devenir fatiguant.

Conteuse ? Dit le loup dans un ricanement. Tu ne voudrais pas me raconter où traîne le gibier dans le coin, par hasard ?

Elle à l'air gentille. Se dit intérieurement Widiuck. Elle doit manger à sa faim... Pas comme moi. Le combat faisait rage en son fort intérieur : les arguments et contre-arguments se succédaient, sans qu'aucune issue ne soit envisageable.
Elle rend visite aux meutes.
Lorsque cette phrase tilta, Widiuck ressentit un sentiment de rancoeur incontrôlable.
Tu es des leurs ? Rugit le canidé. Ne le nies pas, j'ai parfaitement compris. Tu es avec eux, avec ces êtres vils que sont les loups de meutes.
Widiuck fit quelques pas, comme pour s'éloigner de Nyméria. Et dire qu'il l'avait trouvée gentille ! Comme quoi, quoi qu'on dise, l'instinct à parfois tord, dans certains cas.

Et qu'en était-il de l'autre loup, qui avait continué sa cavalcade ? Etait-il également à la botte des meutes ? Widiuck était venu ici dans l'espoir de trouver un peu de solitude, pour se ressourcer. Et voilà que ses ennemis venaient également le persécuter ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Akhela







MessageSujet: Re: Seul au monde ? Jeu 18 Juin - 20:54

Akhela ne bougeait toujours pas de dessous du tas de bois qui le recouvrait. Il ne préférait prendre aucuns risque car ne connaissant pas les deux loups qui se faisaient face, il ne savait pas s'il pouvait sortir sans danger. Et puis les deux terreurs de tout à l'heure pouvait revenir aussi. Mais pour le moment tout était calme dans l'usine. Les échos des grondements et grognements de la lutte entre Akh et les deux loups avaient finit de résonner laissant place au dialogue qui avait lieux entre les deux loups restants.

* Bon voyons voir ce que nous pouvons apprendre de beaux sur ces deux là....*

Akhela tendit l'oreille pour écouter les propos entre les deux inconnus. Le loup qui semblait assez mal en point avait Widiuck comme nom et le loup noir et blanc, enfin plutôt la louve, se prénommait Nymeria. Celle ci était conteuse et se baladait de meutes en meutes pour partager ses récits avec ces loups.

* Tiens tiens une conteuse..*

Akhela n'avait rien contre les loups dépendant d'une meute puisque de toute façon il en avait fait partit d'une durant son enfance mais c'est vrai qu'il avait beaucoup de mal à comprendre ce besoin de faire partit d'un groupe, surtout que si tu n'arrivait pas à devenir le dominant ba tu devait attendre pour te nourrir. C'est pour ça que la vie de vagabond lui convenait très bien et qu'il n'avait jamais eu l'idée de changer depuis. A voir que ce n'était pas forcément le cas de Widiuck qui lui eu une réaction plutôt agressive. Le loup venait en effet de montrer les crocs en grondant.

* Bon ok alors lui mieux vaux ne pas trop l'embêter avec des histoires de meutes....*

Notre loup gris réfléchissait à la meilleure façon dont il pourrait aller à leur rencontre lorsqu'il aperçut l'os qu'il avait perdu en course qui se trouvait a mi-chemin entre sa place et l'endroit où se trouvait le duo.

* Bon je vais tenter d'aller le récupérer surtout qu'ils risqueraient de me le prendre ! *

Accroupit sur le sol, les oreilles droites afin de rester en alerte, Akhela se mit à ramper le plus silencieusement possible en direction de son os et en essayant de ne pas se faire repérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Widiuck







MessageSujet: Suite Sam 20 Juin - 22:44

Widiuck attendait impatiemment la réponse de la louve noire et blanche. Il ne savait pas comme elle réagirait. Cependant, à première vue, il pensait qu'elle serait assez pacifique.
Personne n'est réellement pacifique. Ils font croire qu'ils ne souhaitent pas aller jusqu'au combat, qu'ils font tout pour que les événements prennent une autre tournure. Et puis, dès que tu as le dos tourné, ce sont les premiers à te la faire à l'envers.
Le canidé soupira. Il avait déjà trop eut à faire avec cette sorte d'individus. Des dizaines d'images revenaient en boucle dans sa tête, et il se surpris à désirer qu'elles s'en aillent. Habituellement, Widiuck aimait se rappeler ses défaites. C'était grâce à cela qu'il se souvenait, et qu'il arrivait à bien juger les situations pour prendre des bonnes décisions.

Il détourna le regard, qui fut immédiatement attiré par le loup qui était passé à toute vitesse devant lui il y a quelques minutes. A pas feutrés, il tentait de récupéré l'os qui trônait sur le sol, à quelques pas de lui. Avant qu'il ne sente quoi que ce soit, le ventre du jeune loup gronda. Aussitôt, son instinct reprit le dessus et il bondit vers le morceau de viande, sans se poser d'autres questions.
Widiuck avait faim, et seul cela comptait à présent. Il lui suffisait de se pencher, de saisir le maigre butin dans sa gueule et de le dévorer jusqu'à la dernière miette. Si l'autre loup venait à riposter, et bien il se battrait. S'il abandonnait son repas, et bien tant mieux. C'était simple, il l'avait fait tellement de fois ! Les cicatrices sur son corps pouvaient bien évidemment en témoigner, et les batailles se mélangeaient dans son esprit déjà embrouillé. Bien sûr, il en avait gagné. Mais également perdu, à son grand désarroi. Seul comptait le nombre, et le résultat. Quoi qu'il en coûte, Widiuck avait toujours réussi à manger à sa faim. Oh, bien sûr, ce n'était pas des repas copieux, mais c'était suffisant pour survivre. Car en règle générale, survivre, c'est ce qu'il essayait et arrivait à faire.

Seulement, à ce moment précis, Widiuck regarda son potentiel adversaire. Il hésitait, et cela le déstabilisait : ce n'était jamais arrivé auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Seul au monde ?

Revenir en haut Aller en bas

Seul au monde ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ag2r S2 "Le contraire de seul au monde" -=-Gadret,Peraud,Nocentini,le Lay...s'en vont
» Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ ( terminé )
» Flood : Mais t'es qui toi ?
» Je suis seul au monde :(
» Liz ♑ Au bout du compte, on est toujours tout seul au monde...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Territoires :: ☾ Territoire Neutre - La Ville Abandonnée :: L'Usine Désafectée-